Structure

Le M/F dispose d’une structure saine et transparente. La bonne gouvernance de l’association est assurée dans le respect de la loi et des statuts de l’asbl, grâce à un mécanisme de révision des comptes, à la tenue d’assemblées générales annuelles et à la publication de rapports annuels pour les bailleurs et le grand public, ainsi qu’à travers l’existence d’instances clairement définies qui se réunissent régulièrement. 

L'organigramme

 

L'équipe

  • Sophie Charlier – Chargée de missions (Ingénieure Agronome, Diplôme d'études Approfondies en Développement, population, environnement. PhD en sciences sociales population-environnent-développement)
  • Poupette Choque – Chargée de missions (Educatrice spécialisée)
  • Marcela de la Peña Valdivia – Chargée de missions (Sociologue, Maitrise en gestion interdisciplinaire de l’environnement, spécialité femmes et développement. Certificat interuniversitaire d’évaluation de politiques publiques)
  • Claudine Drion - Chargée de missions (Agrégée en sciences sociale, Sociologue)
  • Stefania Del Zotto - Chargée de missions et projets Sud (Etudes en Sciences internationales et diplomatiques)
  • Christine Gosseye – Responsable comptabilité (Etudes de comptabilité)
  • Danièle Huet – Assistante administrative (École de photographie de la ville de Bruxelles)
  • Noémie Kayaert - Chargée de missions (Baccalauréat assistante sociale et master en ingénierie et action sociale)
  • Maria Lemos Sarzosa - Entretien des locaux (Secrétariat comptable)
  • Pascale Maquestiau - Chargée de missions (Infirmière, spécialiste en médecine tropicale et post graduat en problématiques publiques de l’enfance)
  • Alicia Novis – Chargée de communication (Master en Information et Communication orientation "Média-Culture-Education", spécialisation en études de genre)
  • Tanguy Peigneur - Responsable administration (Infographie)
  • Lidia Rodriguez Prieto – Coordinatrice (Ingénieure Supérieur Agronome)

Les Indicateurs sociaux

L’équipe des permanent-e-s varie entre 14 et 16 personnes (appuis ponctuels pendant l’année), de profils variés : sociologues, agronomes, comptable, infirmière, économiste, licenciée en communication, philologue…Nous privilégions les augmentations de temps de travail des contrats existants dans l’organisation pour une diminution des temps partiels plus précaires. Nos barèmes sont dans la moyenne du secteur et la tension salariale réelle est de 2, il s’agit du rapport entre le salaire brut le plus élevé (chargées de mission avec 20 ans d’ancienneté) et le salaire brut le moins élevé (ouvrière avec 7 ans d’ancienneté).

Les permanent-e-s se réunissent mensuellement en réunion d’équipe, partagent des informations, préparent les lignes stratégiques, les programmes d’actions et planifient le travail concernant les projets en cours. L'équipe assume la responsabilité de la programmation, l’exécution, le suivi et le report des actions. A l'occasion, des stagiaires ou un/une chargé-e d'une mission précise peuvent être accueilli-e-s au Monde selon les femmes.

La gestion journalière est confiée par le Conseil d’Administration à la Coordinatrice. Elle a la responsabilité de la gestion administrative et financière. Elle veille à la bonne marche de l’organisation. C’est elle qui a une vue d’ensemble des actions programmées et peut procéder aux arbitrages nécessaires après discussion avec l’équipe ou le pool concerné.

Comité de Coordination (Coco)

la Coordinatrice et deux permanentes constituent un comité de coordination pour gérer régulièrement les questions relevant de la gestion des ressources humaines et les décisions n’ayant pas pu être prises en équipe. Le Coco travaille sur base de consensus entre ses 3 membres. Pour la nomination des permanentes dans le comité de coordination, l’équipe propose deux de ses membres au CA qui valide.  Les membres du Coco ont un mandat de deux ans (renouvelable). Une évaluation est faite en fin de mandat avec le CA.

Le Conseil d'Administration

  • Halimatou BARRY, Diplômée en Gestion Administrative, formée en Genre et Développement du MSF. Formation actuelle en Assistant Social HE HELB ILYA PRIGOGINE, 12 ans d’expériences Professionnelles dans la gestion administrative et 6 ans dans la Promotion de droit des femmes et la lutte contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF), bonne connaissance des Organisations Internationales et de la Coopération au Développement en Afrique GIZ et connaissance des questions migratoires en Belgique et la vie associative.

    GAMS Belgique (Groupe pour l’Abolition des Mutilations Génitales Féminines) - Coordinatrice GAMS en Wallonie , AS en formation

  • Martina BOGDEVA, Licenciée en sciences politiques et études européennes. Master en droits humains. Expérience de gestion de projets en lien avec le genre au sein des institutions européennes et de l’administration publique belge. Militante pour l'égalité femmes-hommes et l'abolition de la prostitution.

    Coordinatrice de l'égalité des chances à la commune de Saint-Josse.

  • Perrine CREVECOEUR, Licenciée en Sciences Sociales orientation Anthropologie, chargée de partenariat et de ‘action éducative à Sol Soc. Plusieurs années dans l’élaboration de dossiers et outils pédagogiques et des documents de plaidoyer sur le travail décent, genre et la protection sociale. Des missions de suivi-évaluation des projets en Afrique de l’ouest et en Colombie.

    Solidarité socialiste ONG – FCD - Chargée de partenaires Sud – Burkina Faso et chargée de partenaires Nord – Femmes prévoyantes socialistes 

  • Katinka IN ‘T ZANDT, PRESIDENTE, Licenciée en Psychologie, psychothérapeute dans la Free Clinic, spécialisée dans les violences et l’exploitation sexuelle, mutilations sexuelles. Plusieurs formations en Amérique latine et Afrique du Nord et de l’Ouest. Publications et articles sur les violences liées au genre, la santé et les droits sexuels et reproductifs, l’avortement sécurisé, les crimes d’honneur, la mortalité maternelle, prostitution, mutilation génitale féminine etc.

    Free Clinic - Centre de planning familial - Psychologue et psychothérapeute

  • Claudine LIENARD, Diplômée paysagiste, animatrice culturelle et master en politique économique et sociale – formatrice et coordinatrice de projets à l’Université des Femmes ; publications et articles sur la gestion écologique de l’eau, les groupes d’achats, la simplicité volontaire ainsi que sur les stéréotypes sexistes, la mobilité genrée, l’accès des femmes aux espaces publics, l’autodéfense féministe, les relations femmes et nature. 

    Bénévole et militante écologiste et féministe

  • Teresa PORTILLO, expérience au Guatemala IXMUCANE (organisación de mujeres refugiadas) dans le secteur associatif et les organisations de défense des droits des femmes et l’égalité, elle a travaillé comme bénévole au Monde selon les femmes dans l’élaboration d’outils pédagogiques et l’organisation d’évènements.

    Master en « estudios de género, mujer y ciudadania » dans l’université de Barcelone - Bénévole et militante féministe

  • Hélène RYCKMANS, Licenciée en Sociologie, 25 ans d’expérience dans la formation et la recherche interdisciplinaire sur le développement, 15 ans selon l’approche genre, présidente de la commission femmes et développement. Profonde connaissance de l’Afrique et des organisations internationales de la coopération au développement.

    Experte en genre et développement, Parlement Wallon  - Députée et sénatrice,  Sociologue 

Elles se réunissent régulièrement avec la coordinatrice et la représentante des permanentes pour les décisions relatives à la gestion financière et administrative, pour les positions politiques, les décisions stratégiques.

L'Assemblée Générale

L’AG est compétente pour accepter de nouvelles personnes en qualité de membres, approuver les comptes et budget et décider des grandes orientations de l'association. De nouvelles personnes la rejoignent régulièrement sur base d'un engagement actif au sein de l'association.

Ainsi, Le Monde selon les femmes est composé de membres d'ONG de développement, de mouvements de femmes ou de chercheuses universitaires, ayant une expérience dans le Sud et motivées par accroître la place des femmes dans les organisations de développement en Belgique francophone, et l'importance du rôle des femmes dans les projets de développement.

Plus globalement, les actions menées par Le Monde selon les femmes reposent sur le dynamisme de ses membres bénévoles et sur son équipe permanente. Les réunions internes de l'ONG et la préparation d'activités publiques sont à chaque fois l'occasion de formations continuées, de débats et d'échanges de savoirs importants. Ces volontaires et sympathisant-e-s représentent des ONG ou viennent à titre personnel. Chacun-e partage avec Le Monde selon les femmes, ses compétences, son réseau de relations, ses idées, ses questions, ses enthousiasmes et ses indignations.