Les réseaux de mobilisation

Pour étendre et enrichir son travail de sensibilisation et pour décupler son action et faire ainsi accroître la sensibilité aux questions de genre, le Monde selon les femmes participe activement à divers réseaux et plateformes :

Objectifs de la mise en réseaux

La participation à divers réseaux vise d'une part à interpeller les ONG, le secteur de la coopération, le monde politique belge ou européen sur la question du genre, et d'autre part à réunir les partenaires du Sud en liaison avec ceux du Nord.

L'objectif est de valoriser l’expertise du Sud (réflexions et les méthodologies), en favorisant la circulation de l’information au sein du réseau : Sud-Sud et Sud-Nord, et de mener des actions communes de plaidoyer. La méthodologie développée est le renforcement de réseaux.

La priorité de travailler en réseaux sur le genre montre la capacité de mobilisation. Une vigilance requise dans l’application des engagements ainsi que l’apprentissage et l’action collective stimule à travailler en réseaux.

Les groupes de femmes ont du mal à se faire entendre et reconnaître sur la scène des ONG et des mouvements sociaux. Il est important qu’elles développent des stratégies pour faire reconnaître leur travail, pour valoriser et montrer la pertinence de leurs analyses et pour se faire entendre dans les espaces d’échanges nationaux, régionaux et internationaux, dans les espaces de pouvoir et de décision (travail de plaidoyer au niveau national, européen, dans les coordinations ONG) auprès des Etats.

Les associations de femmes sont nombreuses mais souvent isolées ; elles ont du mal à établir des liaisons les unes avec les autres. Il leur serait important de travailler davantage en réseaux afin de montrer les liens entre les diverses revendications des mouvements de femmes. Ainsi, les impacts de la mondialisation et les obstacles au développement et à l’égalité sociale entre hommes et femmes, sont des thèmes bien présents dans la dynamique qui régit les relations entre les mouvements des femmes et les Etats. Ce travail en réseau ne se fait pas uniquement avec des réseaux de femmes mais avec des réseaux qui intègrent ou sont prêt à intégrer l’approche de genre.

La mise en œuvre des concertations en réseaux

Pour fonctionner en réseaux, nous nous appuyons sur l'implication des membres du M/F dans des réseaux multiples.

Nous favorisons les contacts entre associations en Belgique, Europe, Afrique et Amérique latine et invitons régulièrement des partenaires du Sud.

Nous organisons aussi des rencontres grand public comme le 8 mars, la Marche mondiale des femmes en Belgique, des rencontres européennes ou dans le Sud, et des actions concertées (notamment dans le cadre du RAAC Palabras).