Contre les violences

Actualités

Notre plaidoyer

La thématique « violences et droits reproductifs et sexuels » reste un enjeu et s’est développée au fur et à mesure des programmes d’action du Monde selon les femmes.

Le M/F croise le genre et le développement, les enjeux Nord-Sud et l’égalité entre Femmes et Hommes. Il met en rapport les analyses venant d’instances variées malgré leurs complexités. La thématique s’est amplifiée par la prise en compte de différents agendas, qu’ils soient d’organisations gouvernementales ou internationales, comme des mouvements des femmes et des ONG. L’évolution de la lutte contre les mutilations génitales féminines (MGF) vers la santé reproductive et vers les droits reproductifs, a permis d’ajouter la dimension de lutte contre toutes formes de violences, en mettant l'accent sur la participation des hommes et l'importance de la construction des masculinités.

La notion de genre permet de démasquer les mécanismes de domination et de violence. A travers la campagne «Mondialisation et nouvelles formes de violences » le Monde selon les femmes, avec le réseau d’actions et d’apprentissages communautaires (RAAC), a réalisé un plaidoyer sur le féminicide, le viol comme arme de guerre et la prostitution. La lutte contre le système prostitutionnel devrait aussi entrer dans les revendications des organisations qui luttent contre les violences.

Une recherche-croisée sur la prostitution et la traite des êtres humains dans un cadre international  a débouché sur une nouvelle mobilisation : Prostitution, point de rencontre entre l’exploitation sexuelle et l’exploitation économique.

Dans le thème des droits reproductifs et sexuels, la lutte contre l’exploitation sexuelle des corps des femmes fait l’unanimité dans les mouvements de femmes.

Cette campagne fait un lien direct avec la problématique des migrations de personnes venant de pays en développement. On y voit de jeunes hommes qui se positionnent sur la prostitution, dans le contexte des rapports Nord/Sud : ils identifient le phénomène de la prostitution comme un des impacts négatifs des politiques économiques et du commerce international ; cette démarche amène une richesse de réflexions concernant les masculinités qui commence à intégrer les analyses de genre.

Le Monde selon les femmes travaille en synergie avec différentes organisations et réseaux ainsi qu’avec des plateformes.

Le travail de plaidoyer s’appuie sur la méthodologie de la recherche-action croisée Nord/Sud, plus systématique et est enrichie d’une approche d’empowerment (de renforcement des capacités). Ce type de travail a abouti à plusieurs publications et interventions dans l’espace public.