Pour le développement durable

Actualités

Notre plaidoyer

Le développement durable associe le progrès social, la préservation de l'environnement et la viabilité économique. Au sein des Nations Unies, le développement durable et l’approche genre sont croisés depuis le Sommet de la Terre en 1992 et la Conférence de Pékin de 1995 ; ce qui amène inévitablement des questions sur le développement.

Le concept de développement pose en effet problème car il est encore très souvent assimilé à la croissance du PNB (Produit National Brut), aux pillages des ressources naturelles et à l’exploitation de populations sous-payées. En croisant genre et développement durable on met l’accent sur la participation des femmes, leurs droits, sur l’accès et le contrôle des ressources naturelles et technologiques...

Le Monde selon les femmes met en valeur les alternatives possibles et veut substituer au mythe de la croissance des visions d’avenir respectueuses des droits des générations futures.

Nous plaidons :

  • Pour l’accès des femmes à tous les métiers du développement durable.
  • Pour plus d’égalité dans la souveraineté alimentaire.
  • Pour un « féminisme territorial » et des droits fonciers.
  • Pour plus d’égalité dans le commerce équitable et bio.
  • Pour un développement durable et de genre dans la coopération belge.
  • Pour une économie féministe.

Ce plaidoyer a été signé par de nombreuses ONG et partenaires; il a permis d'amender le projet du troisième Plan pour le développement durable qui devait être élaboré pour la période de 2010 à 2014 et pour lequel le Monde selon les femmes a été auditionné au Parlement fédéral.

Le développement durable dans son approche de genre tient compte également des changements climatiques et insiste plus particulièrement sur l'égalité dans la souveraineté alimentaire.