Le 8 mars, journée internationale des femmes

« Au Nord et au Sud, l’égalité entre les sexes et la solidarité, c’est possible !»

Pour commémorer les luttes de femmes, pour montrer que les égalités ne sont pas « déjà là », chaque année, la Journée Internationale des femmes est organisée dans de nombreux pays. L’origine en revient à Clara Zetkin : sous sa houlette, le 8 mars 1917 à Saint Petersburg, les ouvrières manifestaient en masse pour réclamer du pain.

Le Monde selon les femmes organise des 8 mars depuis 1991, souvent en réseau avec des associations de Belgique et du Sud, notamment sur le thème du genre dans le développement durable.

Chacune de ces étapes contribue au renforcement des capacités des femmes, au renforcement des réseaux pour plus d’égalité. Des revendications politiques, sociales solidaires ont été déposées aux politiques.

2015 : Un 8 mars multiforme

Revendications

Découvrez les revendications de la Marche Mondiale des femmes ici

A l'occasion lancement de la Marche Mondiale des Femmes à Bruxelles le 6 mars et dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes, le comité « V'là la facture » chiffrera l’impact des mesures d’austérité sur les femmes : découvrez son action ici

Activités

2015 est une année importante au niveau des droits pour l’égalité notamment parce que :

  • C’est l’année butoir des Objectifs du Millénaire (OMD) qui sont au nombre de 8
    • En septembre ces objectifs vont être remplacés par les ODD (Objectifs du Développement Durable) issus du programme de développement des Nations Unies post 2015
    • L’objectif n°3 qui concernait l’égalité  entre les sexes doit être maintenu mais plus encore, il faut pouvoir amener une lecture transversale « genrée » de tous les autres objectifs.
  • C’est la réunion de la 59ème Commission des Nations Unies sur la condition des femmes. Le thème principal sera : "les progrès effectués depuis Pékin, 20 ans après : où en sommes-nous ?"
    • Pour rappel, en septembre 1995, la quatrième Conférence mondiale sur les Femmes, réunie à Pékin, adoptait une Déclaration et un Programme d'action contenant des engagements précis dans douze domaines essentiels (les femmes et l’environnement ; Les femmes et la prise de décisions ; La petite fille ; Les femmes et l’économie ; Les femmes et la pauvreté ; La violence à l’égard des femmes ; Les droits fondamentaux de la femme ; L’éducation et la formation des femmes ; Les mécanismes institutionnels ; Les femmes et la santé ; Les femmes et les médias ; Les femmes et les conflits armés) visant l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes partout dans le monde.

Ainsi, Le Monde selon les femmes a décidé de donner à son 8 mars 2015 une approche mutliforme. La Marche Mondiale des femmes porte sur l’austérité, l'autonomie financière, les violences... Le livre-jeu et la rencontre avec Diane Lamoureux rappellent l'enjeu des luttes féministes pour éviter le retour en arrière sur certaines thématiques. 

Dans le cadre du 8 mars 2015, Le Monde selon les femmes propose 3 évènements :