Partenariat

Le Monde selon les femmes collabore de manière suivie avec différentes organisations d’Afrique de l’Ouest, d’Afrique des Grands lacs et d’Amérique andine à travers des partenariats basés sur une vision commune et déterminés par des objectifs communs.

Critères

Le choix des partenaires s’effectue en fonction d’une vision commune et de critères concernant notamment la mission, la structure, le mode de gestion et l’approche de l’association retenue. Les projets soutenus répondent également à des critères précis, tant au sujet du type d’intervention, la méthodologie adoptée et pour ce qui est de la démarche, qui se veut participative et de co-responsabilité.

Objectifs

Les associations avec lesquelles Le Monde selon les femmes travaille s’organisent pour défendre leurs droits et agissent en vue d’un changement social, elles disposent d’expérience dans  la mise en œuvre de leurs activités et le Monde selon les femmes leur apporte son soutien dans leur démarche à travers le renforcement de capacités, la formation, le plaidoyer et la diffusion des pratiques novatrices.

L’objectif du Monde selon les femmes est donc de contribuer au processus d’empowerment des femmes du Sud et de faire en sorte que les acteurs/actrices de développement intègrent mieux l’approche genre dans leurs pratiques. Notre organisation veut aussi mettre en valeur le rôle des femmes comme actrices sur les plans politique, économique, social et culturel, de même que dans les mobilisations sociales et la production de savoir.

Le Monde selon les femmes partage la même approche de l’empowerment que ses partenaires du Sud, à la fois individuelle (acquisition d’une plus grande autonomie, renforcement de l’estime de soi et de la capacité de faire des choix de vie) et collective (capacité d’un groupe d’influencer le changement des rapports de genre au niveau de la société).

Les interventions du Monde selon les femmes auprès de ses partenaires du Sud se concrétisent à travers trois grands axes:

  • l’appui à des projets de développement durable, d’économie solidaire et de lutte contre les violences faites aux femmes ;
  • l’appui à la formation et à la sensibilisation sur l’importance de l’intégration du genre dans les projets de développement ;
  • le travail de recherche en réseau et de plaidoyer.