Actualités

L'égalité entre les femmes et les hommes, un impératif pour la législature 2019-2024 !

 

Les associations de femmes veulent des gouvernements et des parlements qui placent l'égalité au sommet des priorités politiques.

À l'occasion des élections du 26 mai 2019, ella vzw, Furia, le Lobby européen des Femmes, la Marche Mondiale des Femmes (MMF), le Conseil des femmes francophones de Belgique (CCFB), Synergie Wallonie et le Vrouwenraad proposent quatre recommandations prioritaires pour que l’égalité entre les femmes et les hommes devienne une réalité dans la législature 2019-2024.

Un conseil des ministres fédéraux dans lequel les femmes sont aujourd'hui largement sous-représentées, des victimes de violence sexuelles qui n’obtiendront jamais justice, de nombreuses femmes survivant avec une pension de retraite trop faible, des pères devant faire face à des résistances lorsqu’ils veulent prendre du temps pour leur(s) enfant(s)… Trop de raisons justifient le choix de l'égalité de genre parmi les priorités politiques de la prochaine législature.

L’égalité de genre fait partie intégrante d’une société durable. Les Nations Unies en ont fait le cinquième des Objectifs de Développement Durable à atteindre d'ici 2030 dans tous les États membres. Le temps presse et, parallèlement, les inégalités entre les femmes et les hommes s'accentuent en Belgique et en Europe.

Il est plus que temps que les futurs accords de gouvernement tiennent compte de leurs recommandations afin de garantir un avenir durable pour toutes et tous.

Découvrez leurs priorités dans la brochure numérique réalisée sous la coordination d'Amazone, Carrefour de l’égalité de genre.