Actualités

Femmes et migrations: entre capacité d’agir, exploitation et résistances

 

Le 7 mars 2018

Des associations de femmes et des organisations actives dans le domaine du genre, des migrations et du développement échangeront leurs expériences de terrain et les défis rencontrés au quotidien. Au-delà de la diversité des pays représentés et des réalités, des enjeux similaires se dégagent.

 

PROGRAMME DE LA JOURNEE

 

Matin 8.30 -12.00

 

Atelier: « Femmes et migrations : entre capacité d’agir, exploitation et résistances »

 

Cet atelier abordera différents aspects relatifs aux droits des femmes, au genre et à la migration. Il impliquera à la fois des participant.e.s aux projets Erasmus+ et OSF ainsi que des ONG locales et des représentantes d’associations de femmes belges ou internationales. Cette session vise à échanger des résultats, des points de vue et des expériences selon différentes perspectives et contexte afin d’informer, souligner des tendances et des défis ainsi que formuler des recommandations aux politicien.ne.s européen.ne.s.

 

Méthodologie : après une courte introduction par 4-5 personnes, les participant.e.s auront le temps de discuter de manière structurée des différents enjeux, notamment :

  • Les politiques migratoires actuelles selon une perspective de genre ;
  • Les liens entre développement économique, commerce, genre et migration ;
  • L’accueil des femmes demandeuses d’asile ;
  • L’intégration des femmes migrantes (dont l’accès aux droits, à l’éducation, à la santé, au marché du travail et le renforcement de leurs capacités) ;
  • La violence envers les femmes migrantes et la traite ;
  • La participation des femmes migrantes à la vie démocratique des sociétés d’accueil ; etc.

 

Intervenantes:

  • Christa Wichterich, WIDE+ : Liens entre développement, commerce et migration – exemples d’Afrique
  • Carla Cingolani, Mujeres en Zona de Conflictos, Espagne : Vue d’ensemble des tendances actuelles de traite des femmes entre l’Afrique et l’Andalousie, basée sur une recherche de 3 ans et un travail de terrain en cours
  • Marijana Savic, ONG Atina, Serbie : Situation des femmes migrantes en Serbie suite à la “crise des réfugié.e.s”
  • Maria Miguel Sierra, La Voix des femmes, Belgique : Intégration et participation des femmes migrantes en Belgique : tendances des 20 dernières années et défis
  • Olesya Malyugina, Centre de communication sociale, Ville de Varsovie, Pologne : La situation des femmes migrantes en Pologne selon une perspective féministe

 

Co-présidentes : Silke Steinhilber (WIDE +) et Représentante du Monde selon les femmes

 

*Participant.e.s (active.s):

  • Participant.e.s d’Erasmus+ : CEIM (Espagne), GADIP (Suède), KARAT Coalition (Pologne) et Le Monde selon les femmes (Belgique). Toutes les organisations impliquées sont membres de WIDE+.
  • Participant.e.s du projet OSF : des organisations, partenaires ou membres de WIDE+ en Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Grèce, Irlande, Pologne, Serbie, Suède et Suisse ainsi que des expert.e.s d’autres pays.
  • Des ONG et associations de femmes belges ou internationales basées en Belgique.
  • Toute personne intéressée est la bienvenue.

 

Lieu: Maison des associations internationales, Rue Washington 40, 1050 Bruxelles.

Horaires: 8.30 inscriptions, session : 9-12.00 (avec pause-café)

Modalités: le public participant est tenu de s’inscrire. Merci d’envoyer un e-mail indiquant votre nom, prénom, organisation et pays à berivan@mondefemmes.org d’ici le 1er mars 2018.

Traduction en EN-FR et en FR-EN assurées.

 

Après-midi  – 13.30 – 15.00 

 

Atelier sur le genre et la migration dans le cadre du “forum féministe” GUE/NGL

 

Cet atelier se centrera sur deux thèmes spécifiques relatifs au genre et à la migration depuis une perspective féministe. D’une part, un parallèle entre les discours sécuritaires dans plusieurs pays européens et les atteintes aux droits des femmes. D’autre part, les tendances migratoires actuelles et les évidences montrant l’augmentation de la traite d’être humain et la hausse de la vulnérabilité à l’exploitation qui affecte les femmes.  

 

Structure proposée:

  • La première intervenante donnera des éléments généraux de contextualisation et d’analyse pour faciliter la réflexion, se centrant surtout sur les défis soulevés par les politiques et les discours actuels.
  • La deuxième intervenante donnera une vue d’ensemble des tendances globales de la traite des femmes entre l’Afrique et l’Andalousie, se basant sur une recherché de 3 années et un travail de terrain en cours au sein de son ONG.
  • La troisième intervenante, qui a une expérience directe du parcours migratoire en tant que demandeuse d’asile, expliquera comment les femmes restent vulnérables face aux violences une fois arrivées en Belgique et comment les politiques en vigueur portent atteinte aux droits des femmes.
  • Un.e Député.e européen.ne abordera les défis et débats en cours à ce sujet au niveau européen.
  • A partir de ces contributions, des recommandations seront proposées.
  • Suivra un échange de points de vue avec le public.

 

Intervenant.e.s :

  • Des Membres du Parlement européen
  • Annemarie Sancar, WIDE-Suisse
  • Carla Cingolani, Mujeres en Zona de Conflictos, Espagne
  • Halimatou Barry, GAMS Belgique et Le Monde selon les femmes, Belgique
  • Autres intervenant.e.s proposé.es par le groupe GUE/NGL [1].

 

Lieu: Parlement Européen, rue Wiertz 60, 1047 Bruxelles.

Inscription requise avant le 1er mars 2018. Merci de vous inscrire en ligne à l’adresse suivante : http://www.opinio.europarl.europa.eu/opinio/s?s=0603A

NB : le formulaire en ligne inclut tous les évènements organisés dans le cadre du Forum Féministe. Il est dès lors possible pour les personnes intéressées d’assister aux sessions suivant l’atelier sur la migration, en cliquant sur le(s) case(s) appropriée(s).

Les personnes s’étant inscrites recevront un mail de confirmation et plus d’informations concernant l’accès au bâtiment.

Traduction en EN-FR et en FR-EN assurées seulement à partir de 14.30. Pour les personnes souhaitant une traduction de l’anglais vers le français avant 14.30, veuillez envoyer un mail à berivan@mondefemmes.org avant le 1er mars 2018.

 

[1] Groupe confédéral de la gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique.

 

En partenariat avec

Avec le soutien de et